FR / EN 

Édition 2019
Long Métrange

Une soirée / deux films
Le genre en grand format
 

 Mardi 15 octobre, Cinéma Gaumont

6,50 / 5,50 euros tarif réduit (étudiants, -18 ans, demandeurs d’emploi, séniors)
4,50 euros tarif Sortir (3 euros pour le détenteur de la carte)
 

Ces programmes sont susceptibles de heurter la sensibilité des jeunes spectateurs.
VOSTF / Films étrangers compréhensibles avec les sous-titres.

A GHOST STORY

19H00 :

A GHOST STORY
de David Lowery • 2017 • 1h32

Prix du public & prix de la critique au Festival du cinéma américain de Deauville

Distribution : Rooney Mara, Casey Affleck
 

  Achetez vos places en ligne
jusqu’au 28 septembre !

Long Métrange aborde sa thématique annuelle à travers A Ghost Story, une oeuvre profonde et singulière qui mérite quelques précautions introductives. Si effectivement David Lowery offre au genre l’une de ses plus belles pièces, ce dernier y parvient (paradoxalement) en s’affranchissant d’une épouvante tapageuse et de toutes les règles convenues de la discipline. Ici, point d’effusion de sang ni jump scares irritants. Tout juste avons-nous droit à la représentation archétypale (et ironique) d’un revenant évoluant dans un drap percé de trous à travers lesquels on devine un regard triste et désemparé. Dans la réalisation de Lowery, le temps s’égrène dans une mélancolique dilatation qui déroute puis envoûte le spectateur. Après trente minutes de désorientation, ce dernier est aspiré dans un récit élégiaque sur l’amour et la perte, ourlé d’humour, à la fois grandiose et intimiste. Une promenade métaphysique et sensorielle, aux antipodes des récits heurtés et tape-à-l’oeil de l’industrie actuelle, que les fantasticophiles exigeants ne doivent pas manquer.

 

L'EMMURÉE VIVANTE

21H30 :

L’EMMURÉE VIVANTE
de Lucio Fulci • 1977 • 1h40 • Version restaurée

Distribution : Jennifer O’Neill, Marc Porel
 

  Achetez vos places en ligne
jusqu’au 28 septembre !

Indirectement relié à la question de la revenance mais s’aventurant bien dans les recoins sombres de l’au-delà, l’Emmurée vivante de Lucio Fulci est une perle du Giallo fantastique dont la ressortie était immanquable. Belle occasion de découvrir ou de redécouvrir ce polar funèbre et esthétique où la belle Jennifer O’Neill s’évertue à résoudre le mystère de meurtres sanguinaires qui la hantent jusqu’à menacer sa raison. Sous l’influence assumée d’Edgar Allan Poe, le maître incontesté du macabre résiste (autant qu’il le peut) à sa passion du Gore pour nous offrir une intrigue oppressante, tout en clair-obscur, qui appartient résolument au patrimoine du genre. Sept notes dans le noir (Sette note in Nero : titre original) qui n’ont pas fini de résonner dans les mémoires.