FR / EN 

Édition 2017
Jury & Prix

Le jury

 

Norman SPINRADPrésident du jury
NORMAN SPINRAD

Auteur d’environ 25 romans dont BUG JACK BARRON, THE IRON DREAM, HE WALKED AMONG US, OSAMA THE GUN, CHILD OF FORTUNE et ROCK MACHINE, tous traduits dans une quinzaine de langues dont le français, Norman SPINRAD a aussi écrit une centaine de nouvelles.

Ses romans les plus récents sont OSAMA THE GUN, WELCOME TO YOUR DREAMTIME et THE PEOPLE’S POLICE. En outre, il est l’auteur de scénarios de longs-métrages portés sur Grand Ecran et THE DOOMSDAY MACHINE, l’incontournable épisode original de la série légendaire STAR TREK. Parolier de chansons dans ce qui pourrait constituer au moins un album, il a également composé une bonne partie des mélodies. En plus des enregistrements studio, il s’est produit sur scène.

Parmi ses diverses casquettes, il a notamment été par le passé animateur radio, critique de films et de livres, agent littéraire et Président de la SFWA (Association américaine des écrivains de science-fiction et de fantasy) et de World SF. Il a non seulement été lauréat du Prix Apollo ainsi que pour l’ensemble de sa carrière lors du festival international de Science-fiction, Les Utopiales, il aura aussi été mis en accusation par le Parlement britannique. Globetrotteur dans l’âme, il a vécu un peu partout, y compris à New York, Los Angeles, San Francisco, Londres et Paris, se jurant, désormais de retour dans cette dernière, n’avoir plus aucune envie d’y bouger jusqu’à la fin de ses jours.

 

 

CHRISTOPHE TAUDIÈRECHRISTOPHE TAUDIÈRE

Christophe Taudière est responsable du Pôle court-métrage à France-Télévisions depuis avril 2011. Après des études de Lettres modernes et une maîtrise de Techniques et langages des médias (à Paris IV Sorbonne), il devient en 1999 collaborateur littéraire au sein de l’émission consacrée aux courts-métrages sur France 2 « Histoires Courtes », auprès d’Alain Gauvreau. En 2003, il devient conseiller de programmes et responsable éditorial de cette même émission.

 

 

DANIEL ANDREYEVDANIEL ANDREYEV

Daniel Andreyev est journaliste et auteur. Freelance, il collabore à la rubrique Pixels du Monde.fr, à Gamekult où il co-anime également l’émission Gaijin Dash. Ayant commencé sa carrière il y a 20 ans dans Animeland et les premiers magazines de jeux vidéo comme Consoles + et Player One, l’Asie est une de ses spécialités, que ce soit manga et animé qu’il a un temps traduit ou les arts martiaux. Aujourd’hui, il produit en parallèle le podcast After Hate dédié à la pop-culture. Plus spécifiquement cinéma, il s’occupe aussi des podcasts Super Ciné Battle, Parle à mon Luc et présente «MDR» proposant une vision critique des comédies françaises. Il publie un livre consacré à Dragon Quest fin 2017.

 

 

MICKAËL COËDELMICKAËL COËDEL

Étudiant aux Beaux Arts de Quimper puis Design Graphique aux Beaux Arts de Rennes où il apprend la 3D de 1996 à 1998. À San Francisco depuis 1999, il travaille dans les effets spéciaux en temps que designer graphique, puis modeler, éclaireur, concept artist et enfin animateur. Il travaille depuis presque 8 ans à Industrial Light and Magic (ILM), en tant qu’animateur/lead animateur. Sa filmographie inclut des films comme Happy Feet, Pirates des Caraïbes 2, Iron Man 2, Rango, Avengers 1 et 2, Pacific Rim, Noah, Star Wars épisodes 7 et 8 et dernièrement King Kong dans Skull Island. En 2014, le court métrage d’animation “Mr Hublot” réalisé par Laurent Witz et dont il supervise l’animation gagne l’Oscar du meilleur court métrage d’animation.

 

 

ALICE BUTAUDALICE BUTAUD

Alice Butaud est comédienne et auteure. Elle a tourné notamment avec Christophe Honoré, Pascale Bailly, Dante Desarthe, Frédéric Tellier, Caroline Champetier, Fabien Gorgeart et Fabrice Gobert. Elle est aussi auteure de fictions radiophoniques pour France Culture et de plusieurs livres pour enfants, publiés à L’École des Loisirs. Elle a réalisé un court-métrage «Coloriage», qui a été sélectionné dans le Panorama du Festival Côté Court 2014 à Pantin. Actuellement, elle écrit un roman jeunesse soutenu par le CNL et un scénario de long-métrage de fiction.

 

 

NICOLAS FRUCTUSNICOLAS FRUCTUS

Nicolas Fructus est un illustrateur qui travaille dans le fantastique depuis vingt-cinq ans. Il n’a cessé de développer des univers pour le jeu vidéo, le cinéma (Arthur et les Minimoys de Luc Besson), le dessin animé, la bande dessinée (Thorinth et Showman Killer avec Jodorowsky), les jeux de plateau (Zombicide, Timeline…), et plus récemment dans l’édition de livres illustrés en collaboration avec des écrivains de fiction et de fantasy. Citons Kadath (d’après Lovecraft), Jadis, Un an dans les airs (d’après Jules Verne), et tout récemment Gotland. Ses obsessions du moment le portent vers les univers poétiques et étranges de Lovecraft, la peinture et l’écriture.

 

Les prix

Les prix du jury

Le Grand Prix Court Métrange.

Il récompense la meilleure réalisation entrant dans la compétition internationale. Une dotation en prestations.

La société ARWESTUD offre 50% de remise sur le parc matériel lumière et prise de vue sur le prochain film du réalisateur 50% de remise en post production, sur les travaux de montage, étalonnage et sorties DCP.

La société NOMADE Production offre 50% de remise en post production sur les travaux de montage son et de mixage.

Un trophée Court Métrange, réalisé spécialement par l’artiste Patrice Hubert est également remis à cette occasion.

 

LE MÉLIÈS D’ARGENT

Il récompense le meilleur court métrage de la compétition européenne (d’une durée inférieure ou égale à 25 min). À ce titre, le film lauréat concourt également pour le Méliès d’Or dont la remise des prix se déroulera dans un des festivals membre de la fédération. Une création en volume de l’artiste Patrice Hubert accompagne ce prix.

 

LE PRIX FRANCE TÉLÉVISIONS

Ce prix est accordé à l’un des courts métrages de la compétition internationale. Le film lauréat est diffusé en exclusivité sur la chaine France 2 dans le cadre de l’émission Histoires courtes.

 

LES PRIX DU PUBLIC

Ces prix, décernés par le public, concernent les séances Lund fantastic film festival and et Make it short. Le plus jeune public (primaire, collège et lycée) est également invité à désigner son film lauréat dans le cadre des projections scolaires.